lundi 2 février 2015

La frénétique danse de la vie

La danse frénétique de ces « Trois Grâces »(page en anglais au bout de ce lien) de Niki de Saint-Phalle me semblait établir un lien entre la sculptrice et Stravinsky, du moins celui de « L'Oiseau de feu » ou du « Sacre du Printemps ».
Puis je me suis souvenu que la fontaine qu'elle a créée avec Tinguely près du Centre Georges Pompidou s'appelait « Fontaine Stravinski ».
Ce qu'il fallait démontrer !
Quelle danse dans les deux cas, une danse de commencement du monde !
Et l'une et l'autre œuvre (la musicale et la sculpturale) peuvent bien déplaire aux héritiers d'une culture gourmée et paralytique.
Voici, d'un autre point de vue et d'un peu plus près, « Les Trois Grâces », faite aussi pour représenter les trois races humaines de la Terre et leur bonheur de se livrer à la danse de la vie :

Vous vous souvenez du « Sacre du Printemps » ? 
Voici celui de Maurice Béjart :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire