lundi 3 novembre 2014

Une arche problématique

Aux abords de Québec en provenance du « Royaume » (du Saguenay-Lac-Saint-Jean), il y a maintenant, depuis l'instauration de la route à quatre voies séparées (qu'on n'appelle pas « autoroute » pour d'obscures raisons administratives), cette arche double dont on ne sait pas si elle signale une entrée ou une sortie.
Entrée dans la capitale, sortie du Québec profond ?
Ou, dans l'autre sens, sortie de la ville des radios et des opinions poubelles (car, considérant leurs opinions et ceux qu'ils élisent et écoutent, les habitants de Québec ne me semblent pas, dans leur majorité, des lumières et il me semble qu'on s'y éteint quand on y habite) et entrée dans la vie de la Nature (je ne parlerai pas de région de l'obscurantisme mais j'aurais pu en prenant en considération la plupart des gens qu'on y élit comme maires (intégristes catholiques), députés, ministres (conservateurs évangélistes), voire premiers ministres, dont l'un ancien employé médical en Arabie saoudite).
Je ne sais pas ce qu'avaient en tête ceux qui ont eu le projet de cette arche et ceux qui l'on accepté.
Peut-être le devinerez-vous en la voyant de plus près :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire