mercredi 26 novembre 2014

Celui qui combat par l'épée périra par l'épée

Cet article du « Temps » souligne la maladie génétique des États-Unis, le racisme de toutes leurs institutions à l'égard des Noirs et cela bien avant leur indépendance : c'est comme si les Blancs considéraient que les Noirs sont toujours leurs propriétés puisque leurs ancêtres les ont achetés aux négriers et qu'en leur personne, ce sont leurs propriétés, leurs biens qui se révoltent contre eux ou, tout simplement, semblent se considérer comme des êtres humains et apparaître, alors que, comme des meubles, ils devraient être, puisqu'ils ne sont pas fabriqués par des artistes du meuble, invisibles.
Que font-ils là, se demandent les foules blanches, à marcher ainsi dans nos rues, à fréquenter nos magasins, etc. ?
Je ne sais pas ce que feront ces Blancs quand la majorité de la population de leur pays sera « colorée » avec l'ajout des Latinos aux Noirs.
J'espère qu'ils subiront à leur tour ce qu'ils auront infligé aux Noirs, leurs victimes.
Car celui qui combat par l'épée périra par l'épée !
L'article du « Temps » est ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire