vendredi 7 février 2014

La subtile musique de la cérémonie d'ouverture des jeux de Sotchi

L'un des plus beaux moments de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Sotchi, ce qu'on pourrait appeler « le ballet des colombes de la paix ».
Mais ce qu'il y avait de plus beau dans ces cérémonies c'est la manière subtile dont les auteurs de cette cérémonie ont souligné à Poutine et à ses sbires parlementaires, populaciers et policiers, qu'une grande partie de sa gloire la Russie la devait à des homosexuels comme Tchaïkovski.
Comment ont-ils fait cela, ces auteurs, manifestement dissidents, et intelligents ennemis de la majorité stupide des Russes et de ses élus prétendus démocratiques ? 
En faisant jouer la musique géniale du compositeur.
Et en contrevenant ainsi, l'air de rien, à la loi contre la propagande homosexuelle qui indigne toute la planète (du moins la partie intelligente de la planète) à l'heure actuelle.
Voici encore du Tchaïkovski, pour retourner le couteau dans la plaie (ah ! si c'était un vrai couteau dans la vraie plaie de ce nabot !) :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire