jeudi 9 janvier 2014

L'art de boxer la tête d'un dictateur

Vous ne le reconnaissez pas ou ne le connaissez pas ?
C'est l'horrible tête de ce sanglant dictateur qui a tenu l'Espagne entre ses griffes meurtrières pendant deux ou trois décennies au cours du dernier siècle et que l'Église catholique et, au moins, quatre de ses papes (sinon cinq ou six) ont appuyé de leurs bénédictions empressées.
(L'Église catholique, comme les autres églises chrétiennes, est l'alliée des dictateurs et des rois depuis Constantin).
C'est Francisco Franco « Caudillo de España por la Gracia de Dios » !
Sachez qu'il est arrivé au pouvoir grâce à l'aide de Hitler et de Mussolini, c'est tout dire, et c'est dire, entre autres, que ses méthodes de gouvernement étaient le meurtre et le massacre.
Un vrai chrétien !
Il est encore fort admiré par beaucoup d'Espagnols malgré le mal qu'il leur a fait.
Mais un certain nombre le haïssent.
Ainsi Eugenio Merino (page en castillan au bout de ce lien).
Cette tête est une partie d'une œuvre de cet artiste.
C'est la partie sac à boxer de ce qu'on appelle dans le langage de la boxe ( le « globish ») un « punching bag » (article en « globish » au bout de ce lien).
Voyez l'œuvre complète :

Vous devinez facilement à quoi elle sert.
Car ce n'est pas une de ces œuvres qu'on ne peut toucher, au contraire : on peut lui donner tous les coups de poings qu'on a envie de lui donner pour venger un peu toutes les victimes que le dictateur et ses sbires ont pu faire dans leurs damnées existences.
(En attendant qu'on donne à sa dépouille un tombeau définitif, dans un égout bien approvisionné par exemple).
Voici l'auteur et son œuvre :


J'aimerais que des artistes aussi inspirés aient l'idée de créer de semblables instruments d'exercices de boxe avec certaines têtes auxquelles je pense (très nombreuses, je le crains) : mes têtes de Turcs (il y a même des têtes turques parmi elles).
Boxer cette tête me donnerait rapidement un corps d'athlète tant je la boxerais souvent (les Canadiens reconnaîtront facilement cette ordure) :

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire