jeudi 10 octobre 2013

Visite en Floride à la Fontaine de jouvence

Nouvelle numérisation d'un objet sur lequel ma femme est tombée en continuant à « nettoyer » la maison de son père, car la vente de celle-ci sera bientôt finalisée : une boîte d'allumettes que distribuaient naguère les restaurants (et hôtels) qui se respectaient, et que nous avions rapportée d'un voyage.
Ce sont en effet les deux faces d'une boîte d'allumettes distribuée par ce restaurant de Saint Augustine en Floride, le Raintree Restaurant, où nous sommes allés au début des années quatre-vingt, nous que j'appelais à l'époque la « Santa Famiglia » puisque, comme cette « sainte Famille » de l'Évangile, nous étions, les membres de ma famille et moi, trois : le père, la mère et le fils.
(Mais je n'étais pas, moi, le saint Joseph de la farce, et ma femme n'était pas la Vierge, et notre fils n'était pas le Messie, du moins à ma connaissance).
Nous séjournions, pour la deuxième fois, à Disneyworld à Orlando et avions résolu d'aller boire à la « Fontaine de jouvence » mythologique qu'avait pensé découvrir, au XVIe siècle, Ponce de Léon sur le site où s'étend maintenant la ville de Saint Augustine.
Après avoir bu de l'eau « magique » de la Fontaine, nous étions allés manger à ce restaurant qui était ouvert depuis quelques années seulement à l'époque.
Je ne me souviens pas exactement de la nourriture mais je pense qu'elle était bien (le restaurant existe encore aujourd'hui et semble avoir une excellente réputation) mais ce dont je me souviens c'est de notre longue attente lorsqu'il s'est agi de payer l'addition.
(Mais c'était la même chose dans les restaurants considérés comme bien en Floride à l'époque, je ne sais pas maintenant : on y jouait généralement la comédie du « grand restaurant »).
Quant à l'eau de la « Fontaine de jouvence » de Saint Augustine, elle n'a pas empêché les membres de la « Santa Famiglia » de vieillir comme elle aurait dû le faire en principe : il faut la rechercher ailleurs.
Voici la photo du restaurant que j'ai pêchée sur la Toile :



Aucun commentaire:

Publier un commentaire