samedi 12 janvier 2013

Mettons l'école en feu

Comment mieux exprimer ce que trop souvent on ressent à l'école ?
Avec des garde-chiourmes et des surveillants plutôt que des enseignants.
C'est sans doute la raison pour laquelle tout le monde chantait (même les premiers de classe) tout le long de l'année mais surtout au moins de juin (quand j'y étais encore):
vivent les vacances
au diable les pénitences
mettons l'école en feu
et les profs
dans le milieu

Aucun commentaire:

Publier un commentaire