mercredi 9 janvier 2013

Le temple de la raison et la démence des économistes

Le spectacle de ces touristes, jouets du vent et de la neige devant le Parthénon d'Athènes qu'on tente à grands frais (et vainement, me semble-t-il) de restaurer, est représentatif de l'état lamentable de la Grèce, causé par les apprentis sorciers incompétents du FMI et de la BCE (celle-ci sous la pression de la naguère nomenklaturiste Merkel) et de leur évaluation erronée des mesures à prendre pour redresser les finances non seulement de ce pays mais de toute l'Europe.
Et du monde !
Les aveux troublants de leurs « éminents » économistes (ici) en disent long sur eux et sur la doctrine qui les guide, inaugurée par le « il n'y a pas d'alternative » craché jadis par la démente Thatcher sous l'inspiration des sinistres gnomes mentaux de l'École de Chicago.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire