mercredi 9 mai 2012

La mondialisation: confier sa vie à des gens qui n'ont aucun respect pour la vie humaine

Un produit dangereux sur deux en Europe provient de Chine.
Sans doute la même proportion aux États-Unis.
Plus encore au Canada et au Québec où le gouvernement fédéral conservateur, sous prétexte d'économies (mais des économies inutiles puisque le déficit du Canada est le plus bas du monde développé), a réduit à presque rien la société d'état consacrée à l'inspection des aliments et des produits.
(Il réédite ainsi les économies criminelles (et impunies) des conservateurs de la province d'Ontario, qui ont abouti à l'empoisonnement mortel de presque toute une population faute d'inspection de l'eau: il arrivera bientôt la même chose au Québec, j'en suis convaincu).
Je suis contre cette mondialisation qui fait fabriquer par les habitants (esclaves) de pays dictatoriaux les produits de consommation essentiels (dont la nourriture) pour faire des économies ou des bénéfices.
On ne peut confier sa vie à des gens qui n'ont aucun respect pour la vie humaine, en particulier celle de leurs propres citoyens.
Je parle de la Chine mais je parle aussi de tous les pays qu'afflige une dictature pseudo marxiste (en réalité pas du tout, comme évidemment la Chine, et le Viêt Nam, par exemple) ou militaro-ploutocratique (comme la Birmanie).
Et je crois que les entreprises occidentales qui font des bénéfices grâce à l'importation de produits, une fois sur deux dangereux, sont non seulement complices de ces dictatures meurtrières mais sont les complices de notre propre mort.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire