samedi 25 novembre 2017

Vive le monstre

On a demandé à un certain nombre d'illustrateurs québécois de faire, pour Montréal, ce que font les dessinateurs du New Yorker pour New York (voire pour les USA tout entiers).
On a fait une exposition avec les dessins.
Vous voyez comment Sébastien Thibault a représenté la relation que les Montréalais entretiennent avec le Stade olympique et sa tour inclinée : la relation de victimes fuyantes avec un monstre qui veut les dévorer.
Pour ma part, j'aime bien le monstre !
Qu'il dévore tous ceux qui le craignent ou le haïssent, ce sera une œuvre pie !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire