mercredi 29 novembre 2017

Mercure menacé par la monstrueuse Censure

Présentant des éléments anciens (Le « Mercure » de Cellini, par exemple, dans un environnement baroque), cette photo me semble néanmoins d'actualité.
Elle pourrait s'intituler « Mercure menacé par la monstrueuse Censure ».
Mercure, messager des dieux chez les Romains (et chez les Grecs, sous le nom d'Hermès), a été transformé, lors de la naissance de la presse, vers le 17 ou le 18e siècle, en dieu des « gazettes » et des journalistes.
Voici le titre de périodiques français, anglais, allemands, invoquant son nom : Mercurius Politicus (1659, anglais), le Mercure galant, un des premiers périodiques français (1672), Der Teutsche Merkur à Weimar (1773 : allemand). En Angleterre encore paraissent The Impartial Protestant Mercury (1681), The London Mercury (1682) ou le Rutland And Stamford Mercury (1695).

La monstrueuse tête au-dessus du Mercure de la photo, j'y vois la représentation des politiciens (pas des hommes politiques), et de celui qui les incarne ultimement aux USA, à l'heure actuelle, et que je ne prendrai pas la peine de nommer : regardez-la bien, cette tête monstrueuse !
Et regardez les mains de Mercure qui tente de s'en protéger.
La photo est l'image de l'époque où nous vivons, où même les « démocraties », ou ce qu'improprement on appelle ainsi, agissent comme les dictatures : tout est « démocrature », sinon « ploutocrature » !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire