samedi 18 novembre 2017

Les beaux paysages et les gloires évanouies du monde

 Crédit photo : Ursule Cimon

C'est le Vésuve, toujours menaçant malgré les paisibles apparences, et une partie du port de Naples et de sa baie, photographiées par une amie ces dernières semaines.
La photo a été prise à partir de la chartreuse de Naples (Certosa San Martino).
Les chartreux, au moment de la fondation de celle-ci, étaient des cadets de familles qui ne pouvaient pas, comme le premier fils de la famille, hériter du titre et des terres de leurs parents ou, comme le deuxième fils, devenir évêque, voire cardinal ou pape : ils devaient donc renoncer aux gloires du monde en devenant moines.
Ils ne vivaient pas mal puisqu'ils pouvaient recevoir des dames dans leur luxueuse cellule et qu'ils bénéficiaient de domestiques qui les servaient (repas, ménage, et soins du corps).
Mais ils ne pouvaient pas sortir et devaient s'ennuyer pendant les prières et cérémonies communes, surtout s'ils n'étaient pas vraiment croyants et qu'ils préféraient le divertissant enfer du monde au bienheureux (et peut-être inexistant) ennui du paradis.

Ils pouvaient aussi se désennuyer en contemplant ce superbe paysage et en réfléchissant à la brièveté de la vie  et de ses gloires !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire