samedi 23 septembre 2017

La Cène des guerriers

C'est une autre variation sur la dernière « Cène » de Léonard de Vinci.
Les protagonistes évangéliques habituels ont été remplacés par des soldats qui ont, à peu près, le même âge que Jésus et ses apôtres.
La variation laisse entendre qu'apôtres et soldats sont de la même farine, ou, du moins, que le déroulement de l'histoire a fait en sorte que les héritiers des apôtres se sont très souvent (ou toujours) transformés en soldats, et qu'ils ont tenté, non de répandre la parole d'amour et d'entraide de Jésus (c'était le prétexte), mais la domination d'une église sur les êtres qui ne lui étaient pas encore soumis.
Les Croisades, par exemple, et plus encore l'invasion des Amériques : ces deux mouvements belliqueux ont abouti à des massacres sans nom, comme vous le savez peut-être, et à des tentatives réussies de génocides (États-Unis, Cuba, Hispaniola, Argentine, Canada, etc.).
Cette variation est très profonde !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire