samedi 17 décembre 2016

Une fable démontée par une autre

C'est une gravure de Jacob Matham à partir d'un dessin d'Abraham Blœmært.
Il représente « Amour et Psyché » et date de 1607.
Non sans malaise, je pense qu'il y a quelque chose des innombrables « annonciations » que les peintres, dessinateurs, voire sculpteurs devaient représenter à l'époque pour gagner leur vie, les plus grands mécènes et possesseurs de biens étant des ecclésiastiques, qui avaient intérêt à assurer leur gagne-pain en multipliant, pour accréditer leur « vérité », les représentations des fables qui fondaient leur église.
L'ange de l'annonciation, c'est Amour ailé, la vierge c'est Psyché nue : peut-être le désir du dessinateur et du graveur était-il inconscient mais il me semble que leur œuvre est propre à démonter l'origine du mythe chrétien et de sa représentation.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire