mardi 29 novembre 2016

L'élection de la brute et du truand (c'est le même individu)

Il y a toujours cette confusion entre « États-Unis » et « Amérique » que les Européens, et particulièrement les Français, ont empruntée aux Étasuniens eux-mêmes.
Ils ne comprennent pas que c'est comme si on disait « l'Europe » en parlant de « l'Allemagne » (« la chancelière Merkel de l'Europe » comme manchette, que diraient les Français ?)
Mais ce sont des personnages de caricature qui la font, disons, cette confusion !
Et ils ne savent pas qu'en se désignant eux-mêmes comme « Américains », c'est tout le reste des habitants de l'Amérique que les Étasuniens veulent faire disparaître, comme ils ont exterminé les Amérindiens !
En faisant comme eux, on se rend complice de génocides (au pluriel).
Mais ce que dit la dame de la caricature est moins stupide : les États-Unis sont effectivement le pays qui a offert le western au monde : c'est la raison pour laquelle on ne peut s'étonner que celui qui est à la fois « la brute et le truand » (allusion) vienne d'être élu président de ce pays (pas président de l'Amérique : président des États-Unis, vous pigez, Européens ?)

P. S. La caricature est empruntée à un numéro du magazine « Le Point ». (Est-ce un magazine ou une revue ? Qui le sait ?)

Je ne suis pas arrivé à déchiffrer la signature du caricaturiste.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire