jeudi 27 octobre 2016

Une si grande et si vaine souffrance pour une si scandaleuse jouissance !

Celui ou celle qui a d'abord publié sur la Toile cette variation sur « La Cène » de Vinci l'avait ré-intitulée « L'heure de l'addition », ce qui était fort spirituel, convenons-en !
Soyons plus sarcastique : les autres convives, dont les successeurs seront, pendant deux mille ans, les membres de la Curie romaine et autres cardinaux (voire papes), ont pris leur jambes à leur cou pour se précipiter à Rome afin d'y réserver les superbes appartements et palais dont ils lègueront éventuellement la confortable jouissance à ces successeurs, qui ne manqueront jamais de l'accepter.
Une si grande et si vaine souffrance pour une si scandaleuse jouissance !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire