vendredi 20 novembre 2015

Couronnes

Cette couronne qu'un ange s'apprête à poser sur la tête de la Vierge dans un tableau de Bartolomeo Cavarozzi, on ne la peignait pas vraiment (au 17e siècle, ou auparavant ou après) pour montrer l'importance de la mère de Jésus, comme le croyaient sans doute le peintre, les commanditaires du tableau et les éventuels spectateurs, mais pour justifier les couronnes que s'attribuaient ces dictateurs qu'on appelait empereurs, rois, princes, papes, etc., et dont certains règnent encore, même en Occident.
Si cette petite Juive de rien du tout, par hasard « mère de Dieu » (comme on veut le faire croire), mérite une couronne, combien davantage (et de plus belles) en méritent des personnages descendant de tant de personnes nobles et dont un sang si bleu enrichit les veines.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire