dimanche 1 novembre 2015

Amaryllis

« Amaryllis » de Piet Mondrian

Le haïku de la 1ère bucolique * de Virgile

Triste Amaryllis
lasse des bois qui redisent 
les chants de Tityre



* La sublime traduction en vers alexandrins blancs français de cette première bucolique, par Paul Valéry, est ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire