samedi 8 novembre 2014

Le vin de tous mes désirs

Ce sont trois bouteilles (sur 5 548, cette année-là) du vin qui fait l'objet de tous mes désirs, le Romanée-Conti (je lui mets les majuscules qu'il mérite).
Vous vous rendez compte : 5 548 bouteilles pour 7 ou 8 milliards de personnes.
Heureusement, Allah interdit l'alcool à ceux qui croient en lui : béni soit Allah qui nous débarrasse d'un milliard ou un milliard et demi de buveurs éventuels.
(Ne serait-ce pas la seule bonne chose qu'il ait faite ?)
Peut-être les croyants bouddhistes s'abstiennent-ils eux aussi : tout étant malheur et souffrance pour eux, peut-être le vin l'est-il aussi. Bravo !)
Il y a également les habitants des pays où règnent la famine et la soif, ils ne vont pas se précipiter d'abord sur le Romanée-Conti
Ouf !
Qui me débarrassera des autres, encore trop nombreux, manifestement, vu le prix d'une seule bouteille ?
Voyez toute la riche (et divine) bouteille :


Fille de Bourgogne, avant que je te boive, 
Garde, ô, garde mon cœur ! 
Et, puisqu'il a quitté ma poitrine, 
Prends aussi tout le reste ! 
Comble bientôt mon désir,
 Ζωή μου, σᾶς ἀγαπῶ.

(Vers inspirés de Byron)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire