jeudi 21 novembre 2013

Nouvelle métamorphose du tombeau de la Chine

 Crédits photo : ALY SONG/REUTERS

C'est « l'airpocalypse » à Pékin, selon l'expression du Figaro.
La catastrophe s'étendra bientôt à toute la Chine.
Peut-être à toute la planète.
J'ai déjà dit que le premier empereur avait fait en sorte d'enfermer la Chine dans son formidable tombeau pour toujours, qu'en faisant construire celui-ci et en y enfermant, en miniature, toute la Chine de son temps il avait fixé pour toujours le destin fatal de la Chine : l'enfermement, la dictature, la mort (dans le billet intitulé « Un tombeau qui donne sa forme à l'histoire de Chine » ici).
Cette pollution de l'air, cet air opaque, étouffant, mortel, c'est une autre métamorphose du tombeau de Qin Shi Huangdi ( 秦始皇帝) qui s'ajoute à la dictature éternelle, à la meurtrière censure, aux camps, à la corruption.
Elle menace maintenant le monde et la tombe du premier empereur pourrait bien, grâce à cette pollution, enfermer bientôt non seulement les Chinois,  mais tous les humains, tous les animaux, toute vie.
(L'article du Figaro est ici)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire