mercredi 18 septembre 2013

Café armé

Je ne savais pas que, non seulement cette chaîne étasunienne -Starbucks- acceptait les clients armés avec arme(s) apparente(s), mais qu'elle les encourageait à l'être.
Je l'apprends au moment où elle n'en veut plus.
Mais, comme tous les commerces et établissements aux USA, elle ne peut refuser les clients armés avec armes cachées car c'est leur droit de l'être selon le 2e amendement de leur constitution.
Rétrospectivement, je suis donc très content de ne jamais être même entré dans une succursale de cette chaîne car j'aurais ainsi sans le savoir appuyé cette politique bienveillante à l'égard des gens armés.
Il faut dire que je n'ai pas grand mérite : je n'aime pas, en général, la manière étasunienne de préparer la nourriture.
Et quand le côté obscur de mon désir m'entraîne vers elle (vers les petits gâteaux, par exemple), je sais que je m'en repentirai rapidement. 
Et je n'aime pas du tout le café qu'on sert dans les établissements d'origine étasunienne (et canadienne, au demeurant, le Canada partageant les goûts étasuniens à cause de sa langue et de sa culture communes) : ce café goûte la lavasse et est servi dans des contenants d'une taille déplorable.
Mais cette politique sur les armes à feu sera une raison de plus pour ne jamais songer à entrer dans les succursales de ces chaînes.
L'article du Huffington Post Québec est ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire