lundi 30 septembre 2013

Ἰδοὺ ὁ ἄνθρωπος

Le photographe Léo Caillard (pages en anglais au bout de ce lien) habille les statues de dieux (ou de penseurs antiques) avec des vêtements un peu négligés et cela a un effet considérable que j'apprécie beaucoup pour ma part (comme vous l'imaginerez bien quand vous lirez la phrase qui suit).
Cela les libère de leur divinité ou de leur sérieux.
Comme ce Christ, par exemple : avec sa chemise de denim un peu country il n'a l'air ni du messie, ni du fils de Dieu, ne trouvez-vous pas ?
Ses cheveux un peu longs et sa barbe lui donnent plutôt l'air d'un hippie attardé, encore un peu plongé dans les brumes de substances illicites.
Peut-être y avait-il cela dans celui qui a servi de noyau à la création de celui que nous connaissons sous le nom mi-juif, mi-grec de Jésus-Christ (chez les Juifs, le nom « Jésus » était une variation sur le nom de « Josué », voire sur celui de « Joseph » et le mot « Christ » est la traduction de « messie » (mot d'origine hébraïque ou araméenne, je ne sais) en grec).
Donc, «  Ἰδοὺ ὁ ἄνθρωπος » : voici l'homme qui veut que la paix soit avec vous !
D'autres dieux « dé-divinisés » ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire