dimanche 5 mai 2013

Vierge laide

C'est la tête de la « Vierge à l'Enfant » du trumeau central de la cathédrale de Reims.
On ne peut jamais la voir de si près dans la réalité (à moins d'être un préposé à la restauration ou quelque chose de ce genre) mais de près je trouve que, comme femme, elle n'est pas très belle.
Peut-être correspond-elle aux goûts de ceux qui l'ont sculptée ou aux goûts de ceux qui ont commandé la sculpture.
Ou aux goûts de l'époque.
Mais cette petite bouche aux lèvres minces, ce menton presque inexistant, ce bas du visage épais lui donnent un air fouine bien digne de ce que cette « Vierge » représente là où elle est, c'est-à-dire soit l'Église romaine, soit (puisque c'est à Reims qu'on couronnait les rois) la monarchie française, véritable « fille aînée de l'Église » qui a formaté ces rois pour être ses obéissants « bras armés ».
Ou peut-être simplement la « Vierge » reproduit-elle le visage de quelque reine de temps.
Le sculpteur ou le commanditaire de la sculpture voulait faire sa cour ou obtenir quelque chose.
Peut-être son manque de beauté (comme femme, pas comme sculpture) a-t-il un aspect critique secret.
De loin la femme sculptée est moins laide (voici la sculpture complète) :

 Comme la plupart des choses humaines, elle n'est sans doute pas faite pour être vue de trop près.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire