dimanche 5 mai 2013

Pourquoi une semelle imprimée devrait-elle être utile ?

J'ai vu la semaine dernière, dans la reprise d'un vieil épisode d'une série canado-étasunienne ( « CSI New York »), un soulier de dame très chic sur la semelle duquel était imprimé le plan du métro de New York.
L'alliance du chic et de l'utile.
(Le soulier très chic était évidemment porté par la meurtrière, très chic elle-même, et dont le meurtre sophistiqué -il avait pris la forme d'une corrida quelque part dans un endroit chic de Manhattan- était parfaitement justifié, excepté pour une justice qui s'intéresse aux formes plutôt qu'à la substance.)
Sur la photo, un soulier d'homme dont la semelle présente un clavier « qwerty » étasunien (je dis étasunien car il y a notre clavier « qwerty » québécois qui, lui, comporte les accents du français et autres langues civilisées).
Je me demande quelle utilité il a.
Peut-être, lors d'un voyage sans ordinateur hors des USA, permettrait-il de savoir où sont les touches du clavier « qwerty » sur les claviers qui ne le sont pas (« azerty » par exemple), si étranges pour ceux qui n'y sont pas habitués.
Mais pourquoi une semelle imprimée devrait-elle être utile ?

1 commentaire:

Anonyme a dit…

super j'adore ! merci pour le partage

Publier un commentaire