vendredi 17 mai 2013

Café au lait

Café au lait avec empreinte de patte pour vous (et pour moi) ce matin !
Et cette chanson d'une autre époque (de Pierre Dudan), où j'aimais mieux la France (parce qu'elle aimait moins l'anglais et la malbouffe et autres maux (mots ?) qui s'ensuivent) :


On prend l'café au lait au lit

Les cafés crème, dans les bars de Paris
On les connaît, on les aime
Chaque Parisien un beau jour en a pris
Et reprends toujours les mêmes
Mais quand viennent les vacances
Il suffit de s´en aller
Dans la montagne où l´agence
Nous dit qu´on fabrique du bon lait!
On arrive
Que c´est beau!
Voilà les vaches, les veaux
Et les oiseaux!
Les hôtels, les jardins, les prairies, les sapins
Et chaque matin...

On prend l´café au lait au lit
Avec des gâteaux et des croissants chauds
On prend l´café au lait au lit
C´que ça peut-être bon, nom de nom!
Par la fenêtre on entend
Les cloches de vaches dans les champs
O li o lé, vive la café au lait!
Dans la montagne on entend
Les montagnards tout contents
Yodler li o li o lé!
Youhou!

Les petites femmes qui se promènent dans Paris
On les connaît, on les aime
Il suffit d´en voir une seule qui sourit
Pour aimer toujours les mêmes
Mais le hasard des vacances
Un jour peut nous faire cadeau
D´une belle fille dont l´innocence
Vient partager notre dodo
Nous voilà bien au chaud
Qu´il est bon, qu´il est beau
Notre nid d´oiseau!
On embête les voisins le soir quand tout s´éteint
Et chaque matin...

On prend l´café au lait au lit
Avec des gâteaux et des croissants chauds
On prend l´café au lait au lit
C´que ça peut-être bon, nom de nom!
Par la fenêtre on entend
Les cloches de vaches dans les champs
O li o lé, vive la café au lait!
Dans la montagne on entend
Les montagnards tout contents
Yodler li o li o lé!
Youhou!


Et quand on rentre à Paris
On est encore un peu gris
D´avoir trop pris de café au lit.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire