mardi 8 janvier 2013

Vélo d'incendie

C'était un « fourgon » d'incendie en 1905.
J'imagine qu'il y avait aussi certains fourgons tirés par des chevaux pour transporter les pompiers (nom des personnes exerçant ce métier au Québec; en France et en Europe francophone (sans doute)  on parle de « sapeurs-pompiers » -j'ai toujours pensé, sans doute à tort, que c'était pour éviter le sens scabreux de « pompier » en argot).
Sur les lieux de l'incendie, il s'agissait de trouver les bornes-fontaines s'il en existait (c'est le nom de ces dispositifs au Québec ; ailleurs on parle (aussi) de  « bornes d'incendie », de « poteaux d'incendie », etc.).
Mais, comme on voit le vélo, tenait lieu de véhicule utilisant le « pétromerde ».
Ce qu'il n'aurait jamais dû cesser de faire n'était l'intervention des Rockefeller et autres capitaines d'industrie assoiffés d'argent pour notre malheur et celui de notre planète.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire