samedi 7 juillet 2018

Sakespeare, c'est à eux !

Si les choses continuent comme elles ont l'air d'aller dans ces histoires d'appropriation culturelle, je vois bientôt des Anglais des îles britanniques (pas des Écossais ou des Irlandais qui ont d'autres chats à fouetter) débarquer dans toutes les villes du monde où on tentera de présenter l'une ou l'autre des pièces de Shakespeare pour crier à l'appropriation culturelle et exiger qu'on annule les représentations.
(Non mais, faire de l'argent avec leur barde national !)
Et des Français faire de même lors de représentations de Molière (voire de Racine ou de Corneille).
Et nous qui nous félicitons stupidement de voir des pièces de Tremblay ou de Bouchard présentées partout dans le monde (ou transformées en films), qu'attendons-nous pour organiser des manifestations ?
Comme d'habitude, sommes-nous plus crétins que les autres ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire