mercredi 10 mai 2017

Se prélasser ne serait pas humain ?

Alors, tant pis, je préfère ne pas être un humain (bien d'autres raisons s'ajoutent à celle-là !)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire