mardi 5 avril 2016

Le haïku de la demande de partage d'amour

Une muse de la poésie lyrique (Érato ?) tirée des cendres de Pompéi et qui, ayant perdu les couleurs qui étaient siennes mais dont on voit encore les traces rouges et vertes sur son vêtement, a été exilée dans le musée national d'archéologie de Naples.
Elle fait partie de l'exposition du musée des beaux-arts de Montréal.
Voici un haïku qu'elle n'a pas pu inspirer (un peu inspiré toutefois de Tibulle) :

Le haïku de la demande de partage d'amour 

L'amour détruit l'âme
quand il n'est pas partagé
partage le mien 

Voici comment le peintre britannique d'origine néerlandaise Lawrence Alma-Tadema imaginait Tibulle disant ses vers, au 19e siècle :



Aucun commentaire:

Publier un commentaire