vendredi 15 avril 2016

Canopée

Comme d'habitude quand il se passe une chose quelconque en France (particulièrement à Paris), il y a beaucoup de critiques négatives à propos de cette « canopée » édifiée au-dessus de l'emplacement des anciennes halles.
Dans chaque Parisien, il y a un cerveau de Maupassant (et l'on sait quelle maladie on a diagnostiquée à celui-ci, qui voulait qu'on détruise la tour Eiffel)
Moi, je dirais, en tant que touriste, que si, les jours de pluie, cela met suffisamment à l'abri de la pluie (il y a des fuites, paraît-il) les touristes qui ne sont là que pour quelques jours, c'est une amélioration par rapport à ce qui existait auparavant.
Mais j'attends de constater par moi-même, et s'il y a des toilettes acceptables (sans trop de gênantes dames-pipi, mais bien entretenues), je vais me trouver au paradis sous la canopée, les jours de pluie à Paris !

2 commentaires:

Elisabeth Bourguinat a dit…

Pas de chance : zéro toilettes publiques dans tout le rez-de chaussée de la Canopée. Pour en trouver, il faudra descendre dans le centre commercial et là il faudra payer pour vous soulager et faire un sourire à la dame pipi ! Les assos qui ont participé à la concertation se sont battues pour obtenir des toilettes publiques gratuites 24/24 et elles figuraient dans le cahier des charges du concours et dans les plans initiaux de la Canopée, mais Unibail, le gestionnaire du Forum des Halles, en a décidé autrement et les a fait rayer des plans. La couleur jaune pipi de la Canopée érige ainsi en emblème ce qui était l’une des caractéristiques de ce quartier avant les travaux et le restera malgré le milliard d’euros englouti dans l’opération : des flots d’urine partout dans les rues…

Jack a dit…

J'aurais dû m'en douter : l'argent n'a pas d'odeur quand il s'agit d'en faire avec les « vespasiennes ».

Publier un commentaire