dimanche 23 août 2015

L'or, ou les tristes larmes de Freyja

« Les Larmes de Freyja », c'est le titre de ce tableau de Klimt et c'est aussi le nom de l'or dans la mythologie nordique.
Freyja est la déesse de cette mythologie qui réunit en sa personne les déesses grecques  Aphrodite et Athéna, la déesse de l'amour et la déesse de la raison, voire Gaïa.
Je ne sais pas si c'est seulement en pensant à l'or (qu'il aimait pourtant utiliser comme matière et comme couleur) que Klimt a peint sa déesse et des larmes.
Mais ce que je puis imaginer c'est qu'à l'époque où il la peignait il pouvait lui faire pleurer ce que lui et ses contemporains pressentaient : la chute prochaine irrémédiable de l'empire des Habsbourg et la participation prochaine des Autrichiens aux crimes nazis dans lesquels périront, par la volonté d'une vermine née parmi eux, les plus précieux et indispensables citoyens de l'empire, ceux qui, seuls, en cette fin du 19e siècle, en faisaient la grandeur.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire