samedi 8 août 2015

Le palais des empereurs romains et le Circus Maximus en 312

C'est l'apparence que pouvait avoir, en 312 après Jésus-Christ (1065 après la fondation de Rome), le palais des Césars (à gauche) devant le Circus Maximus, où l'on présentait des courses de chars et qui pouvait contenir plus de 300 000 spectateurs.
C'était juste avant la reconnaissance du christianisme par Constantin, en 313.
C'était les derniers temps où les habitants de l'empire pouvaient s'amuser et se divertir car, à partir de la prise du pouvoir par les ecclésiastiques, un rideau d'obscurité s'abattra sur le monde dont nous venons à peine de sortir (50 ans au Québec).
Un rideau d'obscurité derrière lequel non seulement la douceur du monde disparaîtra mais aussi le message véritable de Jésus-Christ, ceux qui se réclamaient de ce message ne désirant plus que consolider leur pouvoir usurpé aux empereurs en édifiant un empire totalitaire où l'on massacrait et brûlait ceux qui ne se soumettaient pas corps et âme.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire