mardi 21 avril 2015

Gris décharné

C'est une peinture urbaine à Paris, je ne sais dans quel quartier ou arrondissement.
Mais ce n'est pas tellement les couleurs éclatantes du mur qui me semblent refléter l'humeur de Paris à l'heure actuelle, du moins si j'en crois « Soumission » de Michel Houellebecq que je suis en train de lire mais les branches grises décharnées et comme désespérées des platanes du premier plan.
On se croirait à la veille de la drôle de guerre et de la défaite de 1940 tant les héritiers non déprogrammés de Vichy et du traître maréchal semblent dominer la politique et les mouvements sociaux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire