vendredi 24 avril 2015

« Avida Dollar » piétiné à Philadelphie

C'est l'escalier du Musée d'art de Philadelphie.
Je ne sais pas si on a voulu rendre hommage à l'art de Dali en exposant ainsi son visage au piétinement ou signaler plutôt la vocation du musée (qui n'est pourtant pas seulement consacré à l'art du 20e siècle) mais tout cela reste ambigu.
Peut-être Dali aurait-il apprécié, l'humour était l'une des principales qualités qui lui restait du surréalisme (le mouvement avait très tôt abandonné l'humour, à cause du pape Breton, et excommunié le peintre catalan).
Par ailleurs, il en aurait sans doute tiré des revenus car il admirait passionnément le roi dollar et ne manquait pas de monnayer ses apparitions pour en obtenir la plus grande quantité possible (Avida Dollar était l'anagramme de son nom) !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire