vendredi 27 mars 2015

Un symbole de la littérature

Crédits dessin : Mademoiselle Caroline

Ce dessin a été publié sur Twitter par une citoyenne de la Savoie en France, Mademoiselle Caroline, lors du massacre de Charlie Hebdo.
Je viens d'en prendre connaissance et il me semble qu'il pourrait aussi servir de symbole de la littérature, et particulièrement de la littérature romanesque, celle qui est particulièrement visée par la censure et les poursuites judiciaires parce qu'elle révèle des choses que les dirigeants et les personnes voudraient qu'elles restent cachées.
Baudelaire ferait partie de cette littérature dénonciatrice que j'ai appelée romanesque, parce que sa poésie a introduit le regard du grand roman dans le lyrisme, en attendant que Proust combine poésie et roman dans sa « Recherche ».
Contre l'aveuglement volontaire et  l'obscurité honteuse, le majeur du crayon.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire