mardi 27 janvier 2015

Victime de la religion ?

Non, ce n'est pas une victime des tribunaux religieux de la charia en Arabie saoudite, comme vous pourriez facilement le croire étant donné la niaiserie des juges qui y siègent (et des membres de la tribu royale saoudite qui les y a nommés) : c'est l'heureux porteur occidental libre d'un tatouage hyperréaliste.
L'art (oui, ce tatouage est le produit de l'art !) vaut mieux que n'importe quelle religion, surtout quand les croyants qui y adhèrent (et leurs maîtres royaux) sont la lie de l'humanité, voire plus bas encore.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire