jeudi 29 mai 2014

Toutes promises au long supplice de la vie et/ou à la honteuse mort

Ce n'est pas seulement celle qui est au centre de la table qui sera sacrifiée mais, puisque cette variation sur « La Cène » de Léonard de Vinci met en scène des femmes musulmanes dans un pays où sévit l'inique charia, toutes ces femmes sont promises au supplice puisqu'elles sont des femmes.
Comme cette femme tuée à coup de briques par son propre père ces jours-ci au Pakistan ou dans un pays rétrograde pareil ou comme cette chrétienne condamnée à mort pour apostasie au Soudan, ou dans un pays rétrograde pareil, puisque, fille d'un père musulman, elle est considérée comme musulmane de naissance, même si sa mère est chrétienne.
Mais la vie de tous les jours pour les femmes vivant dans les pays où règne l'inique charia est un supplice plus grand que celui de Jésus-Christ sur la croix malgré ce que veulent nous faire croire les machos en soutane et autres croyants.
Toutes ces femmes réunies autour de la table de la Cène sont promises au long supplice ou à la honteuse mort puisqu'elles sont des femmes musulmanes.
Elles y sont promises même dans les pays où ne règne pas l'inique charia comme on l'a vu au Canada où ce père afghan a assassiné sa première femme et ses trois filles en les noyant dans une voiture, avec l'aide de sa deuxième femme (illégale au Canada et au Québec) et de son fils, pour s'être considérées comme libres dans un pays libre des religions et des lois religieuses.
Toutes sont promises au supplice de la vie ou à la honteuse mort si nous ne les libérons pas de cette religion maudite, et de toutes les autres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire