mercredi 28 mai 2014

On joue avec la nourriture

Je ne sais pas si l'on peut considérer ce plat comme un sushi (il en utilise certains ingrédients) mais en tous cas, si on le fait, on peut parler d'un sushi figuratif car on y reconnaît Charlot (mais pas Charlie Chaplin lui-même, contrairement à ce que veut nous faire croire son auteur, habile mais ignorant).
Il fait partie d'un diaporama où l'on présente divers résultats de « jeu avec la nourriture » que nous interdisaient avec raison nos parents quand nous étions enfants.
L'excuse ici c'est qu'il s'agit d'art.
Le « Figaro Madame », étant français, donne un nom anglais à cet art (c'est bien français), moi je ne vous donnerai pas cet inintéressant nom anglais (digne de la cocotte Odette de Crécy) mais je l'appellerai « aliment-art », puisque je suis Québécois et, avec bonheur, ni Français, ni Parisien).
Vous trouverez ce diaporama ici.
Dont je tire un autre exemple sous forme d'échantillons :


 J'aime  bien celui-ci aussi :



Aucun commentaire:

Publier un commentaire