samedi 17 mai 2014

Couche de lard

Ce qui étonne ce ne sont pas tellement les muscles de l'abdomen que l'épaisseur de la couche de gras (on a la tentation de dire « la couche de lard ») qu'il y a par-dessus ceux-ci.
C'est là que l'on peut constater que l'homme est bien le cousin (sinon le frère) du cochon.
Que d'efforts vite abandonnés cela prendrait pour faire fondre cette marque de parenté trop évidente !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire