dimanche 17 novembre 2013

Pissous et peinture corporelle

C'est une peinture corporelle hyper-réaliste de Hikaru Cho, une artiste japonaise.
Si j'étais moins « pissou » je me ferais faire un tatouage à partir de ce dessin.
Pissou » c'est la francisation d'une expression anglaise « pea soup », -« soupe aux pois »- que les Anglais appliquaient comme surnom aux Québécois qui aimaient effectivement beaucoup cette soupe et qui étaient, pour la majorité d'entre eux, couards, peureux, puisqu'ils ne tuaient pas les Anglais, leurs occupants, et obéissaient à la lettre aux curés et autres évêques au lieu de les transformer, comme ils auraient dû le faire, le plus cruellement possible, en martyrs : les Québécois sont restés « pissous » et le nom est resté aux autres peureux et couards. Le mot est d'autant plus insultant qu'il a des analogies avec le mot vulgaire « pisse »).
Voici une autre merveille de peinture corporelle :


Elle ne serait pas mal comme tatouage, celle-là, mais peinte dans le dos, pour donner l'impression de surveiller par derrière.
Celle-ci me plaît bien aussi :

Il y en a d'autres exemples ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire