lundi 18 novembre 2013

Le symbole de tous les sacrilèges chrétiens

Je ne sais pas ce qu'en son for intérieur le Bernin a pensé quand l'ignoble pape Barberini lui a fait ajouter ces deux clochetons devant la coupole d'Hadrien du Panthéon d'Agrippa, encore présents au 19e siècle dans cette toile d'Ippolito Caffi (page en anglais au bout de ce lien).
Ils ne furent démontés qu'en 1883, Rome n'appartenant plus aux papes.
le Bernin était sans doute sans état d'âme puisque c'était ainsi que les artistes au service des papes devaient être s'ils ne voulaient pas perdre leur corps.
Je ne sais pas s'il fut blessé quand les Romains appelèrent les clochetons « les oreilles d'âne du Bernin ».
Sans doute pas : seule l'opinion du pape comptait.
Ou peut-être était-il d'accord avec les Romains, se sachant veule et n'aimant que l'argent -aussi impure que soit sa source- et sa vile vie.
Ce Panthéon avec des clochetons, devenue l'église Sainte-Marie aux Martyrs, est le symbole de ce que le christianisme romain a fait de la culture occidentale.
Le christianisme est un sacrilège !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire