samedi 30 novembre 2013

Le repos immérité du dimanche


Quand on adhère à cette idéologie de la création divine du monde en sept jours on ne peut effectivement que s'étonner du manque de « finition » de la création : le créateur s'est manifestement trop précipité vers le repos.
Serait-il un citoyen de ces pays rétrogrades où l'on est contre la semaine de sept jours et contre l'ouverture des commerces le dimanche (et autres jours définis comme « jours de Dieu ») ?
Je crois bien que oui.
Une autre raison de le haïr (s'il existe) !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire