dimanche 10 novembre 2013

Escalier oriental

On me rapporte que c'est un escalier de Beyrouth.
Je vous le présente sous toutes réserves car je ne suis jamais allé dans cette ville, ni dans le pays dont elle est la capitale, ni ailleurs dans cette région (le plus près que je l'ai approchée, c'est en Crète), trop féconde en prophètes, en fanatiques et en religions.
Cette région (et tout ce qui l'entoure dans un rayon très vaste, à l'est, à l'ouest, au sud) n'aurait pas dû, selon moi, émerger des ondes meurtrières quand Yahvé a noyé la Terre sous le déluge car depuis ce temps il ne sort d'elle que du malheur pour les humains (et le pétrole n'est pas le moindre de ces malheurs, outre les religions).
L'escalier est abrupt derrière les belles couleurs dont on l'a vêtu et celles-ci me semblent l'adoucir : c'est la raison pour laquelle je vous le présente.
Je n'ai pas trouvé de logiciel assez puissant pour me débarrasser de la petite statue de déesse chrétienne dans sa niche, à droite.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire