jeudi 18 juillet 2013

Fuir les « marronniers »

Dans notre lointaine région, et parce que nous détestons la publicité sous toutes ses formes, nous ne pouvons écouter que les deux chaînes radio de Radio-Canada : l'antenne locale (CBJ) de la Première Chaîne, surtout, (logo ci-dessus) et, parfois, Espace-musique.
Car la Première Chaîne ne présente pas de publicités.
Bonheur ! Bonheur immense !
Mais nous sommes las d'entendre aux bulletins d'information (à l'heure ou aux demi-heures, parfois trois fois l'heure) les mêmes nouvelles régionales en boucle du matin au soir.
J'apprends que ces nouvelles s'appellent « marronniers » (car elles sont répétitives, évidemment, et, la plupart du temps, de peu d'importance : le temps des bleuets, le festival de tel ou tel légume ou fruit, la déclaration de tel ou tel maire, de tel ou tel député local, de tel ou tel ministre local, la prière de tel ou tel conseil municipal, les mœurs scabreuses de tel ou tel policier, et j'en passe et des meilleures).
Heureusement nous pouvons, -sur l'ordinateur, sur l'iPad, l'iPod, ou le câble Vidéotron-, accéder à d'autres stations de la Première Chaîne et, particulièrement, à la station de Montréal (CBF), la plus intéressante pour nous.
Nous sommes un peu inquiets ces jours-ci car la dernière mise à jour de l'application « la radio de Radio-Canada » semble ratée et l'application ne fonctionne plus sur l'iPod: il ne nous reste que le câble, l'iPad et l'ordinateur pour jouir d'un peu de variété.
On espère que les choses rentreront bientôt dans l'ordre et que nous pourrons fuir, autant qu'il est possible, les marronniers.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire