mardi 12 février 2013

Maltais

Ces trois fenêtres avec ces volets verts -si italiennes, si baroques- sont à Malte.
Elles évoquent le soleil si chaud de l'après-midi en pays du midi.
Si chaud qu'on ferme les volets pour protéger un peu la maison de ses rayons et de sa chaleur.
Et le soir où on peut les ouvrir pour respirer un peu l'air qui rafraîchit (si l'on peut dire).
Je me demande parfois pourquoi certains de mes ancêtres originaires de cette île -et qui avaient pour cette raison conservé le nom de « Maltais » comme nom de famille- sont venus souffrir dans le froid de l'Amérique du Nord.
Souffraient-ils à Malte sous le soleil chaud de l'été ?
Je me souviens d'un arrière-grand-père paternel de ce nom, si vieux quand je l'ai connu qu'il devait être né vers 1860, sous la reine Victoria, qui régnait en ce temps-là aussi bien sur Malte que sur le Québec et que sur les Indes (sans oublier l'Angleterre).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire