lundi 11 février 2013

Former des maîtres experts en pédagogie et nuls en tout le reste ?

Il y aura bientôt un sommet sur « l'avenir de l'enseignement supérieur au Québec » qui devrait être plutôt, à mon sens, un sommet sur l'enseignement, de la maternelle à l'université.
Dans sa chronique de « La Presse » du week-end, le chroniqueur Pierre Foglia pose des questions sur des questions qui ne seront sans doute pas posées lors de ce sommet parce que (c'est ce que je crois) les participants ne disposent pas de la culture générale qui leur serait nécessaire pour les poser.
Les voici, tirées de la chronique à laquelle je vous renvoie (ici) :


Abordera-t-on à ce sommet un des problèmes majeurs de l'enseignement supérieur au Québec: la formation des maîtres? Formation autrement centrale, capitale, si vous voulez mon avis, que la formation des médecins, des dentistes ou des joueurs de flûte à bec. Autrement importante parce que tout part de la formation des maîtres, et tout y revient, elle définit la mission de l'école, détermine sa place dans la société. Va-t-on bientôt finir par le faire, ce débat pédagogie-culture générale?

Va-t-on finir par poser brutalement la question: à quoi sert-il de former des maîtres experts en pédagogie et nuls en tout le reste, sans culture ni sens critique, évidem
ment inaptes à transmettre les savoirs qu'ils n'ont pas?

De tout temps, dans toutes les écoles, toutes les classes, il y a un petit con qui lève la main dès que commence le cours de philo: à quoi ça sert, monsieur? Pourquoi ai-je l'impression que ce petit con se retrouve aujourd'hui au cœur du projet scolaire, et que sa très sotte question est prise en extrême considération par les fonctionnaires du ministère de l'Éducation?

Posera-t-on la question à ce sommet: quelle est donc la place de la culture générale dans l'enseignement supérieur et tout particulièrement dans les sciences de l'éducation? 
Je souligne la question du 2e paragraphe que j'ai déjà posée en d'autres termes : « [À] quoi sert-il de former des maîtres experts en pédagogie et nuls en tout le reste, sans culture ni sens critique, évidemment inaptes à transmettre les savoirs qu'ils n'ont pas? »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire