samedi 15 septembre 2012

Fraise-ananas

Pour des raisons de rentabilité, on a presque laissé disparaître cette variété de fraises.
(Je suis sûr que que vous n'auriez jamais imaginé des fraises d'un merveilleux accord de couleurs pareil. Moi non plus).
On dit qu'elle a un goût d'ananas. On l'appelle donc « fraise-ananas ».
On se remet à la cultiver en Europe.
Combien de fruits originaux et délicieux on a laissé disparaître pour de mauvaises raisons ?
Je hais tout ce qui invoque la rentabilité.
La rentabilité conduit à l'uniformité et à la malbouffe.

Et à la mort de la civilisation.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire