lundi 3 août 2020

Infernal été

 
Cela me semble une véridique représentation de l’infernal été que nous vivons présentement : pas d’eau (ou peu) pendant au moins 60 jours (la plupart caniculaires), puis un déluge en un seul jour.
S’ajoutent à cela une humidité à faire suer les pierres, les affres de la distanciation sociale et la peur du coronavirus !
Selon moi, c'est le temps qu'il ferait en enfer si l'enfer existait !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire