jeudi 7 mai 2020

Un « arbeit macht frei » étasunien

Cette inscription nazie, qui accueillait les condamnés -juifs, homosexuels, infirmes ou de races « inférieures »- au camp d'extermination d'Auschwitz, est brandie ici par des Étasuniens (qui d'autres ?).
Édifiant, n'est-ce pas ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire