samedi 2 février 2019

La valse des lilas

Mon souvenir du spectacle est un peu flou (autant que la photo) mais j'ai vu Michel Legrand en spectacle, à Montréal, vers 1965, dans une précédente version de la salle du Théâtre du Nouveau Monde, rue Sainte-Catherine, alors que la Place des Arts venaient à peine d'être terminée (ou ne l'était-elle pas encore ?).
Je me souviens, entre autres, de cette chanson qu'il avait interprétée :


Hymne propitiatoire afin de hâter la floraison des lilas !

On ne peut pas vivre ainsi que tu le fais
D'un souvenir qui n'est plus qu'un regret
Sans un ami et sans autre secret
Qu'un peu de larmes.
Pour ces quelques pages de mélancolie
Tu as fermé le livre de ta vie
Et tu as cru que tout était fini...

... Mais tous les lilas
Tous les lilas de mai
N'en finiront
N'en finiront jamais
De faire la fête au cœur des gens qui s'aiment,
s'aiment.
Tant que tournera
Que tournera le temps
Jusqu'au dernier
Jusqu'au dernier printemps
Le ciel aura
Le ciel aura vingt ans
Les amoureux en auront tout autant...

Tant que tournera
Que tournera le temps
Jusqu'au dernier
Jusqu'au dernier printemps
Le ciel aura
Le ciel aura vingt ans
Les amoureux en auront tout autant...


Tant que tournera
Que tournera le temps
Jusqu'au dernier
Jusqu'au dernier printemps
Le ciel aura
Le ciel aura vingt ans
Les amoureux en auront tout autant...






Aucun commentaire:

Publier un commentaire